Philippe Zilaya

La démarche proposée dans notre cérémonie funéraire nous fait prendre conscience que penser la mort, c’est penser la vie. La conscience de la mort, faisant naître en nous l’idée du sacrée de la vie, confère à celle-ci toute sa valeur, et ceci, sans distinction de culture religieuse ou d’humanisme athée.  A partir de cette conscience qui ne le lâche pas durant la cérémonie, l’être humain entre dans son devenir ouvrant sur une série d’actes et de transformations qualitatives et ascendantes.

Montréal

514 913 8627

zilaya2000@ymail.com